• Slider
  • Slider

Pourquoi nous choisir ?

  • Circuit Vietnam pas cher
  • Circuit Vietnam authentique
  • Circuit Vietnam personnalisé
  • Circuit Vietnam élaboré par un expert local
  • Fiabilité des services, sécurité de paiement
  • 69281195.jpg
  • 723922232.jpg
  • 723922231.jpg
  • 723922230.jpg

Le charme des tenues traditionnelles des Vietnamiennes

Avez-vous visité le Vietnam, un pays de l’Aise du Sud-Est qui bénéficie de nombreux atouts touristiques : un long littoral, des montagnes grandioses, des forêts de biodiversité et des grottes magnifiques,...Ces éléments naturels favorisent le développement du tourisme national. Annuellement, des afflux touristes étrangers y arrivent. Probablement, pour chaque visiteur, l’image des femmes vietnamiennes endossant l’ao dai est inoubliable !

Sur les réseaux sociaux, vous pouvez voir des photos des femmes étrangères qui portent l’ao dai (fendue traditionnelle des Vietnamiennes) avec enthousiasme.  Cela affirme que cette robe séculaire est appréciée par des amis internationaux. Depuis longtemps, cette fendue est un bon choix lors des cérémonies solennelles. Elle rend les femmes plus évocatrices mais élégantes.  Un circuit Vietnam vous donnera l’occasion de porter ce habillement particulier.

Cette tenue devient un des symboles culturels du Vietnam. Cette tunique vous permet de distinguer les Vietnamiennes et des autres femmes venues des pays du monde. En dépit de manches, de pantalon longs, sa forme moulante met en valeur des lignes du corps. L’ao dai est décoré de manières variables : tout blanc destiné aux élèves, tout violette chez les femmes Hue, un peu court pour les femmes méridionales. Aujourd’hui, pour s’adapter à la tendance moderne de la mode, l’ao dai est orné de motifs compliqués de broderie et un peu modifié. Pourtant sa beauté raffinée est éternelle !

Outre de la tenue précitée, l’habitude vestimentaire des femmes Kinh notamment des habitants du Nord est liée de la tunique de quatre pans multicolores.  Ses accessoires sont le yem (cache-sein en soie), la coiffe en velours noir et le chapeau plat à franges. Ce vêtement donne beaucoup d’allure à celle qui le porte. Aujourd’hui, si cette tunique appartient au passé, on la retrouve encore dans les spectacles de chants alternés.

Notre agence francophone  de voyage au Vietnam vous raconte l’histoire de yem, une originalité vestimentaire des Vietnamiennes. Aux XVIIIe et XIXe siècles, le yem avait la forme d’un carré porté à l’oblique sur le devant du buste, avec deux lanières nouées dans le dos. On distinguait différents types de yem en fonction de la forme du col : rond ou en V. Au début du XXe siècle, le yem s’est diversifié dans ses formes et ses modèles. Les couleurs et les matières déterminaient à quelle classe appartenait une femme. Celles issues des familles aisées et cultivées portaient généralement des yem en soie, alors que les femmes de condition modeste revêtaient des yem en soie sauvage ou en coton, de couleur sombre.

L’ao bà ba (chemisier ample), popularisé au XIXe siècle, est l’apanage des femmes rurales du Sud. Fabriqué généralement en soie, ce chemisier se caractérise par de longues manches et un col rond ou en V. L’ao bà ba est considéré comme le symbole de la douceur des femmes méridionales. Très porté par les femmes dans les zones de conflit pendant la guerre, il tient encore une place de choix dans la garde-robe des campagnardes. Voici trois vêtements typiques du Vietnam. Le charme des tenues traditionnelles des Vietnamiens fait la source d'inspiration des photographes amateurs comme professionnels.