• Slider
  • Slider

Pourquoi nous choisir ?

  • Circuit Vietnam pas cher
  • Circuit Vietnam authentique
  • Circuit Vietnam personnalisé
  • Circuit Vietnam élaboré par un expert local
  • Fiabilité des services, sécurité de paiement
  • 69281195.jpg
  • 723922232.jpg
  • 723922231.jpg
  • 723922230.jpg

Visiter le parc national Kruger avant d’aller à Tzaneen

L’Afrique du Sud est un pays qui offre des paysages diversifiés, qui sont tous d’une beauté incomparable. C’est le cas du parc national Kruger. Cette plus grande réserve animalière du pays est classée réserve de biosphère par l’UNESCO en 2001. Il est divisé en 6 écosystèmes constitués de 1 982 espèces de plantes. Ouvert au public depuis 1935, le parc connaît encore, jusqu’à aujourd’hui, une forte affluence de visiteurs. Ces derniers y viennent pour admirer plus de 517 espèces d’oiseaux, dont 253 sont endémiques de la zone protégée. On note notamment la présence d’autruches, de pintades, de canards, de cigognes, d’alouettes, de rapaces et de pigeons, entre autres. À part cela, le parc abonde en lions, éléphants, léopards, rhinocéros et buffles, ces grands animaux que les amateurs de safari regroupent sous le vocable « Big Five ». On y recense également un grand nombre de guépards, d’hyènes, de lycaons, de rhinocéros blancs ou noirs, de zèbres, d’hippopotames et de phacochères, pour ne citer que ceux-là. Non loin de ce fameux parc se trouve Tzaneen, un refuge sûr pour les singes vervets.

Tzaneen, un endroit adapté aux singes vervets

Tzaneen se trouve à 420 km de Johannesburg, au nord-ouest du Transvaal. Cette ville de taille modeste est localisée dans la province du Limpopo, caractérisée par de hautes montagnes, de forêts formées d’arbres indigènes et de vastes plaines. Toute la faune sauvage d’Afrique y est représentée, à savoir les antilopes, les gnous, les zèbres et les koudous. Le principal attrait de cette région réside dans les réserves privées qu’elle héberge. À part cela, Tzaneen est la base du refuge qui accueille un grand nombre de Vervets orphelins. Ce projet a vu le jour en 2003, et accueille à bras ouverts les écovolontaires qui rêvent de travailler pour la survie de ces primates. Ils consacreront la majorité de leur séjour Afrique du Sud aux prises en charge des bébés singes, en tant que stagiaires occasionnels. En joignant l’utile à l’agréable, ces touristes hors du commun vivront une aventure placée sous le signe de la préservation d’une espèce menacée, au milieu d’une nature peuplée d’une flore et d’une flore sauvage exceptionnelles.

La mission des écovolontaires

La raison d’être du centre de Tzaneen est de permettre aux singes sans parents de retrouver une mère d’adoption, avant leur réintroduction dans la forêt. Actuellement, le refuge héberge près de 500 singes vervets, auxquels s’ajoutent les nouveaux arrivants chaque année. Les écovolontaires sont attendus au centre de novembre en février, où leur principale mission est d’accueillir les bébés singes abandonnés. Ils s’en occupent avant leur adoption par une femelle et leur adhésion au sein d’un groupe. Les tâches quotidiennes des intérimaires consistent à soigner les bébés singes et à apporter de l’aide à l’infirmerie. Il leur appartient aussi de préparer et de distribuer les repas de leurs protégés, tout en participant au nettoyage de leurs enclos et cages. À part l’introduction et la réhabilitation des singes verts, les intervenants s’assurent de leur suivi au moment où ils sont enfin relâchés dans la nature. Ils ont droit à une journée hebdomadaire de repos pendant laquelle ils optent entre se relaxer ou jouer aux touristes et aller explorer les alentours.